Christophe Casalegno

Souvenirs de provence

J’erre dans ces rues de Provence,
Ce soir je me sens brisé,
Perdu loin de ma dépendance,
Le coeur et l’âme arrachés,

Comment faire taire la souffrance,
Lorsque l’on se sent perdu,
Et comment faire résistance,
Si loin, des yeux de son élue,

Ce coeur qui ne bat que pour toi,
Volé un peu avant l’été,
Ne cesse de compter les mois,
Qui passent, devenant des années,

(refrain)

Depuis cet hôtel de Provence,
Ce soir je me sens bercé,
Si proche de ma dépendance,
Le coeur et l’âme enflammés,

Comment garder le silence,
Lorsque l’on se sent ému,
Cacher tout ce que l’on pense,
Si près des yeux de son élue,

Ce coeur qui bat toujours pour toi
Ne cesse de me rappeler
Que toi seule peut faire le choix,
De m’aimer ou de m’oublier

(refrain)

Ce soir si loin de ma Provence,
Je ne sais plus que penser,
Tu es plus que ma dépendance,
La seule dont je ne peux me passer,

Je ne veux plus de ces absences,
Ces moments passés loin de toi,
Mais comment rompre le silence,
Quand tu ne veux pas être avec moi,

Je sais on ne vit pas dans le passé,
Mais il nous reste un avenir à brûler,
Mais comment faire pour s’aimer,
Quand je reste seul à l’espérer…

Chris

Leave a Comment