Christophe Casalegno

Christophe Casalegno à eMarrakech: Internet est chaotique par nature

Emarrakech – Digital Network, créé en 1999 par un un groupe d’experts, est une organisation spécialisée dans les domaines de la sécurité informatique, l’ingénierie système et réseaux, les télécommunications, l’intelligence économique et la guerre de l’information (infoguerre). Entretien avec Christophe Casalegno directeur technique du groupe

1 – Vous êtes le directeur technique du groupe Digital Network. C’est quoi au fait ce groupe ? Ses objectifs ?

Bonjour, Digital Network , est une organisation spécialisée dans les hautes technologies et plus précisément dans les domaines de la sécurité informatique, l’ingénierie système et réseaux, les télécommunications, l’intelligence économique et la guerre de l’information (infoguerre).

2 – Vous manifestez un grand intérêt pour la cybercriminalité et le terrorisme via Internet. Pourquoi cet intérêt ?

La cybercriminalité et le terrorisme technologique sont des sujets d’actualité particulièrement critiques. Les compétences et les ressources sont rares pour lutter contre cette nouvelle forme de criminalité. Il faut donc s’y préparer, former et informer les différentes institutions pour les préparer à lutter contre ce nouveau type d’attaques.

3 – A la lumière de vos intérêts et recherches, quelles sont selon vous les premières et principales cibles des nouveaux terroristes ?

Le “Cyber-Terrorisme”, montre son efficacité en ciblant des éléments techniques critiques, tels que les centres de communication, les datacenters ou encore les médias.

4 – Selon vous, peut-on et doit-on pouvoir tout dire sur Internet ?

Le débat de la liberté d’expression fait rage depuis bien longtemps. Si Internet permet une relative liberté, ce n’en est pas pour autant une zone de non-droit. Informer oui, se servir d’internet afin de réaliser des actes de malveillance (diffamation, usurpation d’identité, etc…) est impensable. Oui à la liberté de l’information, non aux agressions gratuites et autres diffamations.

5 – Quels types d’action peuvent entreprendre internautes pour tenter de sauvegarder l’espace de liberté sur la toile ? est-il toujours possible ?

Internet est par nature relativement chaotique. Le problème ne vient pas à proprement parler de la majorité des utilisateurs qui utilisent le web mais d’une minorité. Ainsi lors d’un vote par exemple, c’est le résultat de l’ensemble de l’expression d’un peuple qui se concrétise. Dans le cas d’internet, ce sont ceux qui crient le plus fort que l’on entends, bien souvent les extrêmes d’un coté ou de l’autre. Internet donne une fausse image de la réalité de par cette globalisation, qui fait croire à la majorité des gens que la majorité est représentée par ces gens qui “crient le plus fort”.


Propos recuillis par Tarik ESSAADI
Vendredi 14 Juillet 2006

Leave a Comment